Bonjour à tous,

Le 6 octobre dernier je postais un article sur ce qu'il arriverait probablement au sujet de MySQL, tombé dans les mains d'Oracle, via le rachat de Sun.

Ça n'a pas tardé à se révéler vrai. De toute façon, je ne prenais pas beaucoup de risque pour ce qui s'annonçait plutôt comme une fatalité.

Tout comme Le Mag IT le relate dans cet article récent, qui m'a décidé à écrire ce post, j'ai pu constater ces derniers mois un vrai chamboulement sur ce qu'on pourrait appeler le "marché PostgreSQL", même si je n'aime pas trop ces termes.

Concrètement, j'ai vu de gros clients migrer des applications d'Oracle à PostgreSQL, mais aussi exiger des éditeurs qui leur codent leurs applications une version PostgreSQL. Je ne peux évidement pas en parler publiquement, non seulement tout ça est soumis à des NDAs, mais surtout, il y a une très forte relation de confiance entre nos clients et nous. L'éthique pour nous, ça n'est pas un argument commercial !

Jusqu'à il y a environ une grosse année, PostgreSQL était un épouvantail agité face aux commerciaux d'Oracle, pour calmer leurs ardeurs. Je sais que depuis, les choses ont bien changé. Les responsables (DI, DSI, Responsables de service ou de département, etc) en ont vraiment ras le bol et ont décidé de faire le pas.

Ils le font de manière sage au début, en testant "une petite application dans un coin". Normal, j'aurais fait pareil à leur place. Puis 6 mois après, comme PostgreSQL donne satisfaction, on s'en sert pour des projets plus gros. Et ça donne toujours autant de satisfaction, alors, on met une tarte au commercial Oracle quand il se pointe, et on migre tout le reste !

Je pense aussi que le gros travail de Gilles ces derniers mois au sein de Dalibo, sur Ora2g n'y est pas pour rien. Il a pu améliorer l'outil, grâce aux dernières migrations d'Oracle à PostgreSQL qu'on a réalisées dans Dalibo. Pas moins de 7 versions releasées depuis novembre 2011 !

On sait aussi que nombre de SSII utilisent aussi Ora2Pg. Vous pourriez penser que c'est un peu déloyal pour nous, qui passons du temps dessus: pas du tout. C'est ça l'Open Source :-D... Ces gens-là nous ont eux-aussi permis d'améliorer l'outil, et on en bénéficie tous. Ça n'est pas parce que mon voisin a acheté la même tondeuse que moi que sa pelouse est plus belle.

En fait, on est plutôt très fiers.

Bref, voici une occasion unique de dire publiquement à Gilles :

« J'adore ce que vous faites ! »

Aujourd'hui, l'outil est capable de migrer de manière automatique certaines écritures PL/SQL en PL/PGSQL. Comme par exemple des Oracleries (merci à Nat pour ce terme, que j'utilise depuis que j'ai eu la chance de bosser avec lui, vers 2000...) du type DECODE() ou le célèbre NVL()...

La syntaxe des fonctions est aussi modifiée, les déclarations de curseurs, etc...

Mais il faut toujours prévoir du temps pour migrer du PL/SQL à PostgreSQL.

D'ailleurs, nous avons tous deux des doutes sur les outils "full automatiques" pour faire ça. Sincèrement, il y a de telles écritures torturées dans le PL/SQL (il y en a tout autant sous PL/PGSQL), que je vois mal comment ça pourrait se faire tout seul :-D

Bref.

La discussion se continuera ailleurs comme on dit.

En particulier, sur le stand PostgreSQLFr à Solutions Linux 2011, où je serai quasiment tous les jours, fidèle au poste.

Et puis si je n'y suis pas, vous y trouverez toujours des gens pour vous renseigner ;-)

À bientôt !